Archives pour la catégorie Gentoo

Reverse proxy avec Apache

Après Nginx voici un autre exemple de reverse proxy, cette fois-ci nous utiliserons Apache avec Redmine.

Si vous utilisez un serveur avec Redmine, voici l’url d’accès à l’application :

http://redmine.myserver.com:3000

De même que pour l’exemple de Kibana, cette URL n’est ni pratique ni jolie, ni même utilisable à travers certains réseaux qui limitent l’utilisation de certains port. Cela donne un avantage de plus quand à l’utilisation d’un reverse proxy.

Nous commençons par installer apache :

httpd_logo_wide_new

Sous Gentoo (en ayant ajouter les variables USE proxy et proxy_http :

# emerge -avq apache

Sous Debian :

# apt-get install apache2

Nous configurons ensuite le vhost correspondant à Redmine et dans le bloc <VirtualHost *:80> nous ajoutons ces lignes :

ProxyPass / http://localhost:3000/
ProxyPassReverse / http://localhost:3000/

ProxyPass permet d’indiquer que nous relayons les requêtes envoyées sur la racine vers notre Redmine sur le port 3000.

ProxyPassReverse permet de retransmettre les informations entre les deux parties.Voilà, votre Redmine est joignable directement sur une URL sur le port 80 :

http://redmine.myserver.com

Graphs MRTG sous Gentoo

mrtg_logo

MRTG est un logiciel qui permet de générer des graphiques de la bande passante du réseau. D’autres systèmes plus poussés existent mais nous les verrons plus tard.

Prérequis : il faut disposer du service SNMP. La configuration de base fonctionne sans y toucher.

emerge -avq net-analyzer/net-snmp
mv /etc/snmp/snmpd.conf.example /etc/snmp/snmpd.conf
/etc/init.d/snmpd start

Passons maintenant à MRTG et commençons par installer le paquet :

emerge -avq net-analyzer/mrtg

Il faut ensuite créer le dossier de destination des graphiques (à configurer selon vos besoins).

mkdir /var/www/localhost/htdocs/mrtg/

Nous devons ensuite créer le fichier de configuration dont mrtg a besoin grâce à la commande « cfgmaker »:

cfgmaker --global 'WorkDir: /var/www/localhost/htdocs/mrtg/' --global 'Options[_]: bits,growright' --output /etc/mrtg.conf public@localhost

Puis lançons le service :

/etc/init.d/mrtg start

A ce stade, le service MRTG est démarré et va actualiser les données toutes les 5 minutes. Vous pouvez dès à présent voir les graphiques générés en allant dans le dossier « /var/www/localhost/htdocs/mrtg/ » et en affichant les fichiers HTML.

Voici un exemple d’un graphique seul :

graph

C’est terminé !

Laissez passer quelques dizaines de minutes et le graphique va se remplir.